Quelle valeur est importante pour toi ?

Envers les autres … et envers toi ?… C’est vraiment le genre de question qu’on nous pose lors d’un entretien, lors d’une formation. Et là ma réponse peut sembler bateau, niaise, nulle, surfaite… bref.

Pour moi deux valeurs sont incontournables et complémentaires : la justice et l’honnêteté. En général on a bien le concept envers les autres ; un truc du genre « Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse ». On veut rester juste avec les autres, ne pas les blesser sans raison. T’as l’idée ?

On nous apprend à être honnête, à ne pas mentir aux autres : concept complètement oublié par les vendeuses en boutique de prêt-à-porter ! Il faut ne pas blesser, ne pas être méchant, ne pas mentir … tout ça c’est OK et en général on est plutôt d’accord avec ça.

Mais l’appliques-tu envers toi ?

Moi je pense que bien souvent tu te dis des choses sur toi que tu n’oserais pas imaginer envers bon nombre de personnes. Je me trompe ? Allez sois honnête avec toi cette fois ! Nous sommes les plus mal placé.e.s pour avoir un regard objectif, sur nous, nos compétences, nos talents, nos capacités, notre créativité, notre beauté (et ouais !).

Instant « émotion » :

J’ai commencé une formation en CNV (Communication Non Violente) ; moi j’y suis allée en mode : je vais apprendre à être moins agressive avec les autres (j’avoue parfois je suis un peu tendax !). Eh bien, quelle ne fut pas ma surprise quand le premier week-end de formation concernait la CNV envers soi…

Ça n’a pas été simple d’être « gentille » envers moi-même, d’accepter mes questionnements, de me laisser « vivre » avec celle que je suis intrinsèquement. Et je sais que je ne me serais jamais permis d’avoir un jugement aussi dur envers une autre personne que moi.

Alors qu’est-ce qu’on fait ?

On apprend à être juste et honnête envers soi-même, pas qu’envers les autres. Reconnais, certes tes fautes, tes faiblesses, mais ne les extrapole pas, l’auto-flagellation n’a jamais apporté grand-chose de positif. Apprends à reconnaître tout ce qui est chouette en toi.

Sans doute qu’il y a une part de ce que tu apprécies chez les autres, qui vit déjà en toi ; alors montre-le, rayonne !

Je te propose une petite activité :

Prends une page blanche (non ne crains pas la page blanche, c’est ton terrain de jeu personnel) et tu vas lister 20 succès… ah ben si, je t’assure que tu en as au moins 20.

Encore une fois, sois juste et honnête avec toi-même.

Une fois que tu as cette liste, mets de la couleur dessus, rends hommage à qui tu es, à ce que tu as accompli et finis par une phrase d’encouragement, pour TOI !

Je te laisse méditer cette citation tirée du Petit Prince d’Antoine De Saint-Exupéry

« Tu te jugeras donc toi-même, lui répondit le roi. C’est le plus difficile. Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui. »